La sociologie et les sciences sociales à Genève (1900-1950) – Appel à contribution

APPEL A CONTRIBUTION POUR UN OUVRAGE COLLECTIF
La sociologie et les sciences sociales à Genève (1900-1950)
coord. Marine DHERMY-MAIRAL et Cécile ROL

Malgré  une  série  de  contributions  phares,  comme  celles  de  Giovanni  Busino  ou  de  Markus Zürcher1, l’histoire de la sociologie reste sous-explorée en Suisse. Cet ouvrage  collectif propose de pallier ce manque en étudiant le déploiement de la discipline à Genève durant la première moitié du XXe siècle. Quels furent les acteurs de la sociologie avant la création d’une faculté autonome de sciences  économiques  et  sociales  en  1915 ?  Quelles  autres  institutions,  universitaires  ou  para universitaires,  ont  servi  de  relais  aux  sciences  sociales  jusqu’au  début  de  la  Seconde  Guerre mondiale ? Peut-on constater l’existence de configurations disciplinaires originales qui distinguent Genève tant au niveau national qu’au niveau international (France, Allemagne,  Italie, Belgique) ? Dans quelle mesure le conflit a-t-il conduit à une réorientation des deux grandes tendances qu i se dégagent de la période de l’entre-deux-guerres, avec d’une part, un rattachement de la sociologie à l’économie  et  notamment  l’économie  sociale,  et  de  l’autre,  une  forte  proximité  aux  grandes institutions  internationales,  comme  le  Bureau  international  du  travail  et  la  Société  des  Nations ? Que devinrent les acteurs des sciences sociales de Genève pendant la Seconde Guerre Mondiale ?

Les propositions de contributions peuvent être adressées, sous forme de bref argumentaire (1500 s. maximum)  accompagné  d’une  courte  présentation  de  l’auteur,  à  Marine  Dhermy-Mairal  et  Cécile Rol jusqu’au 15 janvier 2017.
marine.dhermy@iepg.fr
cecile.rol@soziologie.uni-halle.de

1 Busino Giovanni & Sven Stelling-Michaud (1965), Matériaux pour une histoire des sciences sociales à Genève (1873-1915), Genève, éd. Droz ; Zürcher Markus (1997), « La reconstruction d’une tradition oubliée: les débuts précoces de la sociologie  en  Suisse  »,  in  Diana  Le  Dinh,  Les  annuelles.  Histoire  et  société  contemporaines,  n°8,  L’avènement  des sciences sociales comme disciplines académiques, Lausanne, éd. Antipodes.

French Sociology – Johan Heilbron

French Sociology

Johan HEILBRON, 2015, French Sociology, Ithaca & London, Cornell University Press, 272 p.

French Sociology offers a uniquely comprehensive view of the oldest and still one of the most vibrant national traditions in sociology. Johan Heilbron covers the development of sociology in France from its beginnings in the early nineteenth century through the discipline’s expansion in the late twentieth century, tracing the careers of figures from Auguste Comte to Pierre Bourdieu. Presenting fresh interpretations of how renowned thinkers such as Émile Durkheim and his collaborators defined the contours and content of the discipline and contributed to intellectual renewals in a wide range of other human sciences, Heilbron’s sophisticated book is both an innovative sociological study and a major reference work in the history of the social sciences.

Heilbron recounts the halting process by which sociology evolved from a new and improbable science into a legitimate academic discipline. Having entered the academic field at the end of the nineteenth century, sociology developed along two separate tracks: one in the Faculty of Letters, engendering an enduring dependence on philosophy and the humanities, the other in research institutes outside of the university, in which sociology evolved within and across more specialized research areas. Distinguishing different dynamics and various cycles of change, Heilbron portrays the ways in which individuals and groups maneuvered within this changing structure, seizing opportunities as they arose. French Sociology vividly depicts the promises and pitfalls of a discipline that up to this day remains one of the most interdisciplinary endeavors among the human sciences in France.

 

Biblioteca Durkheimiana

Biblioteca Durkheimiana est une collection bilingue (portugais et français) et critique qui vient de paraître au Brésil dans l’édition Edusp de l’Université de São Paulo.

9788531415951          Volume 1 – Émile Durkheim

Sommaire : https://www.edusp.com.br/detlivro.asp?ID=415951

 

9788531415968        Volume 2 – Henri Hubert

Sommaire : https://www.edusp.com.br/detlivro.asp?ID=415968

 

XXe Congrès de l’AISLF, Montréal Juillet 2016 – Programme du CR 11

Mardi 5 juillet de 8h30 à 10h30
Session 1. Le rôle des institutions
Présidée par Monique Hirschhorn

08h30-08h50   Accueil et présentation générale des séances
08h50-09h10   Marine DHERMY-MAIRAL : « La science sociale, l’éducation morale et l’action, un tryptique pour le renouvellement de la sociologie: Célestin Bouglé et le Bureau international du travail (1920-1932) »
09h10-09h30 Marcel FOURNIER : « La Maison des Sciences de l’Homme-Paris et la sociologie »
09h30-09h50     Pause
09h50-10h10    Patricia VANNIER : «  A quoi servent les Congrès ? L’exemple des congrès internationaux de sociologie »
10h10-10h30 Khadija ZAHI et Mohamed ABABOU : « Collaboration internationale : modalités de construction et de mise en place des projets de collaborations scientifiques au Maroc »

Mardi 5 juillet de 14h à 17h
Session 2. Les contextes nationaux
Présidée par Patricia Vannier

14h00-14h20   Monique HIRSCHHORN : « Retour sur l’histoire de la sociologie des changements de la société française depuis 1950 »
14h20-14h40 Andrei GAGHI : « Nouvelles orientations dans l’histoire de la sociologie roumaine. Cooperativa Gusti »
14h40-15h00   Martine MESPOULET : « Sortie du communisme en Hongrie: Sociologues et statisticiens face à l’analyse de l’évolution de la structure sociale »
15h00-15h20    Nader VAHABI : « Quelle sociologie après la révolution iranienne de 1979 ? » (incertain) ou Discussion
15h20-15h40    Pause
15h40-16h00    Reiner KELLER : « Pourquoi faut-il croire aux sociologues ? L’exemple de la sociologie qualitative en France et en Allemagne »
16h00-16h20  Frédéric PARENT et Paul SABOURIN : « Pour une ethnographie historique de la sociologie : le cas de la sociologie québécoise »
16h20-16h40   Discussion
   

Mercredi 6 juillet de 8h30 à 10h30
Session 3. La réception des œuvres
Présidée par Marcel Rafie

08h30-08h50   Alexandre GOFMAN : « Sociologie de la mode et la mode en sociologie »
08h50-09h10  Jean-Christophe MARCEL : « L’héritage philosophique de la sociologie en question : la réception de l’anthropologie culturelle américaine en France dans les années 1950 »
09h10-09h30  Lorenzo MIGLIORATI : « La réception de Maurice Halbwachs en Italie : nouvelles vagues de redécouverte »
09h30-09h50   Pause
09h50-10h10  Baptiste BROSSARD : « Les conditions sociales d’un oubli: Charles H. Cooley et la sociologie francophone »
10h10-10h30 Arnaud SAINT MARTIN : « Des « classiques » faire un tri sélectif ? La position ambivalente de Robert K. Merton »

              Mercredi 4 juillet de 14h à 17h
Session 4. La construction des disciplines
Présidée par Khadija Zahi

14h00-14h20 Bertrand LAVOIE : « L’apport de l’interdisciplinarité à la  reconstitution des conditions de production des savoirs sociologiques »
14h20-14h40  Sébastien MOSBAH-NATANSON et Marcia CONSOLIM : « Quelle démarcation entre sociologie et socialisme ? L’espace des revues scientifiques et politiques françaises des années 1890 »
14h40-15h00 Ioana POPA : « Logiques (inter)disciplinaires et institutionnalisation des études sur des aires culturelles en France pendant la Guerre froide »
15h00-15h20 Christelle DORMOY-RAJRAMANAN : « La sociologie à Nanterre autour de « 68 » : étude de l’ancrage social et politique de son enseignement, de 1965 aux années 1970 »
15h20-15h40 Pause
15h40-16h00 Jean-Louis HIRIBARREN et HMonique IRSCHHORN : « Entre sociologie et psychologie sociale, l’émergence de la psychosociologie en France »
16h00-16h20 Thomas SEGUIN : « Perspectives historiques et dynamiques contemporaines sur la relation entre la psychologie et la sociologie »
16h20-16h40 Dan FERRAND-BECHMANN : « Sociologie du bénévolat : histoire courte »
16h40-17h00 Benoît COUTU : « Pour une sociologie de la réconciliation »

Jeudi 7 juillet de 8h30 à 10h30
Session 5. L’actualité de la recherche
Présidée par Alexandre Gofman

08h30-08h50 Nicolas ADELL : « Biographie sociale, sociologie d’une vie intellectuelle, vie savante. Approches de sociologie et d’anthropologie des figures savantes »
08h50-09h10  Hélène CHARRON : « Reconnaissance intellectuelle des femmes dans les sciences sociales françaises avant 1940 »
09h10-09h30 Pause
09h30-10h30 Réunion du comité

Jeudi 7 juillet de 14h à 17h
Session 6. L’histoire des idées
Présidée par Patricia Vannier

14h00-14h20 Jean-François FILION : « Réalisme ontologique et subjectivité politique chez Hegel et Durkheim »
14h20-14h40  François PIZZARO NOEL : « Emile Durkheim : Le manuscrit de la leçon retrouvée. Leçon 1 : théorie des sanctions »
14h40-15h00 Rita CACCAMO : « Georg Simmel : mode vs art »
15h00-15h20 Sabrina PAILLÉ : « Nazisme et modernité: Enjeux idéologiques et mémoriels »
15h20-15h40 Pause
15h40-16h00 Mahmoud DHAOUADI : « Ibn Khaldoun et son œuvre pionnière en sciences sociales et humaines »
16h00-16h20 Romain PUDAL : « Pragmatic turn et sociologie »
16h20-16h40 Cherry SCHRECKER et Philippe MASSON : « Individualisme, subjectivité et réflexivité »
 16h40-17h00  Discussion générale