Archives par mot-clé : Bourdieu

Premières Rencontres d’Histoire de la Sociologie – Nanterre, 17 et 18 mars 2022

ORGANISÉES PAR LE RT 49 DE L’AFS

Archives et histoire de la sociologie

Souvent considérées comme une ressource exclusive des historien.nes, les archives n’ont que récemment été intégrées dans le travail des sociologues et des spécialistes de la socio-histoire. En outre, elles ne sont que rarement envisagées parmi les dispositifs de l’enquête sociologique et les cours de méthode dans l’enseignement supérieur n’y font que très peu allusion. Cette première édition des Rencontres d’histoire de la sociologie, organisée par le RT 49 de l’AFS, propose de faire le point sur l’importance des archives, quels que soient leurs origines ou leurs statuts (publiques ou privées, institutionnelles ou associatives), dans la pratique de l’histoire de la sociologie.

Programme

Jeudi 17 mars – 14h – Salle de séminaire 2, bât. Max Weber
Atelier 1. Le travail sociologique sur les archives
Présidé par Stéphane Dufoix

Suzie Guth (Université de Strasbourg), « Les archives de Chicago : Special Collections »
Matthieu Béra (Université de Bordeaux), Donner du sens aux traces. Archives publiques et fonds privés, et réciproquement
Jean-Paul Laurens (Université de Montpellier), La carrière des premiers enseignants de sociologie à Montpellier vue par la série F17
Vincent Heimendinger (IDHES, Paris-Saclay), De l’usage des archives des revues scientifiques pour l’histoire des sciences humaines et sociales
Julien Duval et Pernelle Issenhuth (CESSP-CSE), L’usage de fonds d’archives pour reconstituer le déroulement d’enquêtes. Le cas de deux recherches dirigées par Pierre Bourdieu au Centre de sociologie européenne : l’enquête ‘‘Photo’’ et l’enquête ‘‘Musées’’

Vendredi 18 mars – 9h – Salle des conférences, bât. Grappin
Atelier 2. Le travail des archivistes
Présidé par Sébastien Zerilli

Goulven Le Brech et François Bordes (IMEC), Arguments d’une archive sociologique. Les fonds de sociologues à l’IMEC
Yann Potin (Archives nationales) et Thomas Hirsch (EHESS), La circonférence partout et le centre nulle part : enquêtes croisées sur la transmission des archives de la sociologie, de l’ère durkheimienne à celle de la recherche financée

Vendredi 18 mars – 14h – Salle des conférences, bât. Grappin
Atelier 3. Les archives des sociologues
Présidé par Patricia Vannier

Monique Hirschhorn (Université de Paris),  De l’archivage au versement : un passage qui ne va pas de soi
Antoine Savoye (Université de Paris 8 – Vincennes), Les archives de Le Play à l’épreuve d’une biographie sociologique
Jean-Christophe Marcel (Université de Bourgogne), Les différentes phases d’élaboration du cours de Psychologie Sociale de Jean Stoetzel à travers ses archives
Sébastien Zerilli (CMH-EHESS), Portrait du sociologue en entrepreneur intellectuel : Raymond Boudon et la collection ‘‘Sociologies’’
Arnaud Saint-Martin (CESSP-CSE), Plongée et contre-plongée dans les Merton papers : retour d’expérience

Comité d’organisation : Stéphane Dufoix (Université Paris Nanterre et Institut Universitaire de France) et Patricia Vannier (Université Toulouse Jean Jaurès et LISST – UMR 5193) pour le RT 49 de l’AFS
Contact : stephane.dufoix@parisnanterre.fr et patricia.vannier@univ-tlse2.fr

Bourdieu et les disciplines par Stéphane Dufoix et Christian Laval

Presses Universitaires Paris Nanterre

Le champ des sciences sociales semble toujours menacé par sa fragmentation en « spécialités » disciplinaires irréductibles, souvent incapables de se détacher de la façon dont elles ont construit leur objet propre et leurs méthodes. L’un des souhaits les plus constants de Pierre Bourdieu a été de surmonter ces divisions, d’une part en rappelant l’historicité de leur constitution, et d’autre part en appelant de ses vœux une science sociale plus unifiée. C’est en restituant l’histoire des disciplines savantes, mais aussi en leur empruntant nombre de leurs concepts et analyses, que Bourdieu a tenté de les faire travailler ensemble à la connaissance du monde social.
Cet effort ne s’est jamais confondu avec une illusoire communion des savants de bonne volonté, la sociologie ne s’accordant ainsi nullement avec les conceptions dominantes de la philosophie, de l’économie ou de la psychologie. Chaque discipline, en son sein, est également travaillée par la spécialisation. Bourdieu a voulu surmonter les divisions internes à la sociologie en travaillant à son unité. Loin d’être un donné, l’unité des sciences sociales est un enjeu, et donc un combat permanent.
Cet ouvrage, qui résulte en partie de deux années de séminaire consacrées à Pierre Bourdieu au sein du laboratoire Sophiapol et d’une journée d’étude, propose un parcours dans la relation qu’entretenait Bourdieu avec différentes disciplines comme avec certaines sous-disciplines de la sociologie.

***

Sommaire

Introduction : La sociologie comme science sociale par Stéphane Dufoix et Christian Laval

Au carrefour des sciences humaines et sociales

Sociologie et philosophie chez Pierre Bourdieu : L’exemple de la critique de l’intellectualisme par Claude Gautier
Bourdieu et l’économie par Hervé Oulc’hen
Le motif dans le tapis. L’histoire dans le travail de Pierre Bourdieu par Stéphane Dufoix
Bourdieu et la « psychologie des profondeurs » par Claire Pagès Bourdieu et l’esthétique par Barbara Carnevali

Pierre Bourdieu et la sociologie

Pierre Bourdieu et la sociologie de l’éducation par Pierre Clément
Pierre Bourdieu et les enquêtes en sociologie de l’éducation par Monique de Saint Martin
Pierre Bourdieu, la sociologie de l’art et de la culture… et les sociologues du domaine7 par Alain Quemin
Pierre Bourdieu et les dynamiques du champ du pouvoir par Frédéric Lebaron
Pierre Bourdieu et l’impensé de l’État colonial par Franck Poupeau